Conseils

Conseils de conduite d’automne !

Avec des conditions météorologiques de plus en plus défavorables et des après-midi plus sombres parce que les horloges sont revenues, l’automne peut être une période difficile sur la route pour les conducteurs.

En fait, une étude du CCR a montré qu’une quinzaine de jours après le retour des horloges, il y a une augmentation annuelle moyenne de 5,1 % des collisions de voitures (278 incidents).

Toyota a rassemblé une série de conseils pour vous aider à rester en sécurité…

Des routes glissantes

Les feuilles mouillées et tombées sont extrêmement glissantes et peuvent masquer les marquages routiers ou les dangers tels que les nids de poule. Le gel matinal peut créer des plaques de glace sur les zones ombragées de la route et sur les ponts. Soyez plus prudent lorsque vous conduisez dans les zones rurales en réduisant votre vitesse, en particulier dans les virages, et soyez très attentif à la discipline de votre voie.

La saison de reproduction des cerfs

L’automne coïncide avec la saison de reproduction des cerfs. Soyez donc particulièrement prudent en conduisant dans les zones rurales et boisées, surtout au lever et au coucher du soleil, lorsque les cerfs sont les plus actifs. Soyez particulièrement attentif aux endroits où des panneaux d’avertissement pour les cerfs sont affichés.

Températures basses

Préparez votre voiture pour le temps froid en veillant à ce que les liquides tels que le liquide de refroidissement du moteur et le lave-glace soient correctement dilués et remplis. Envisagez de monter des pneus pour temps froid, qui améliorent considérablement l’adhérence et la stabilité lorsque la température ambiante est inférieure à sept degrés Celsius.

Soleil bas

Utilisez votre visière pour créer de l’ombre à vos yeux. Réduisez votre vitesse pour augmenter la marge de sécurité entre vous et la voiture qui vous précède. Gardez l’intérieur et l’extérieur de votre pare-brise propres pour réduire l’effet d’éblouissement et la possibilité de créer de la condensation.

Utilisez vos phares lorsque la visibilité est réduite. Vérifiez régulièrement le fonctionnement de vos phares et l’état de vos essuie-glaces. Remplacez les ampoules et les balais défectueux si nécessaire.

Pluie et inondations

La pluie réduit votre visibilité et augmente les distances d’arrêt, il est donc conseillé de doubler la distance entre vous et la voiture qui vous précède. Si la direction commence à vous sembler légère ou instable à cause de la pluie ou de l’eau stagnante, relâchez l’accélérateur et ralentissez progressivement. N’essayez pas de traverser des eaux profondes. Une voiture peut flotter dans aussi peu que deux pieds d’eau stagnante. Si vous êtes sûr de pouvoir traverser l’eau, conduisez lentement mais gardez un régime moteur élevé pour éviter de caler. Sachez que les vagues de proue des véhicules qui s’approchent peuvent submerger votre voiture à un niveau beaucoup plus profond.

Éliminez les feuilles de votre véhicule, en particulier autour du sabord directement sous le pare-brise, car elles peuvent bloquer les trous de drainage et se coincer sous les balais d’essuie-glace.

Brouillard

C’est l’une des conditions météorologiques les plus dangereuses, car un accident impliquant une voiture peut rapidement dégénérer en accident impliquant d’autres personnes si elles conduisent trop près. Laissez une distance d’au moins trois secondes entre vous et la voiture qui vous précède.

Utilisez vos phares et vos feux de brouillard pour améliorer votre visibilité et, aux carrefours, baissez votre vitre et écoutez la circulation.

Vents forts

Attendez-vous à des rafales soudaines à tout moment, mais surtout sur les tronçons de route ouverts, à travers les brèches dans les haies en bordure de route ou lors de la traversée de ponts. Tenez-vous bien au volant et soyez prêt à corriger votre trajectoire pour rester dans la voie, ou pour éviter les autres véhicules et les débris projetés sur votre chemin.

Sécurité des pneus

La surface du pneu moyen qui est en contact avec la route lorsqu’une voiture est en mouvement, est de la taille de la paume de la main, et il est d’une importance vitale de permettre à une voiture d’adhérer à la route et de réagir aux sollicitations du conducteur en matière de direction, d’accélération et de freinage. Octobre est le mois de la sécurité des pneus. Vérifiez donc que vos pneus ont une profondeur de sculpture suffisante – nous recommandons un minimum de 3,0 mm, mais le minimum légal au Royaume-Uni est de 1,6 mm. Vous pouvez utiliser une pièce de 20 pence pour vérifier la profondeur de la bande de roulement en la plaçant dans la rainure principale du pneu, et si vous ne pouvez pas voir la bande extérieure de la pièce, c’est qu’il y a suffisamment de bande de roulement. Faites-le à trois endroits différents pour vous assurer que la bande de roulement du pneu est régulière sur tout le pourtour.

Vérifiez régulièrement la pression des pneus : si les pneus sont sous-gonflés, ils peuvent surchauffer ; s’ils sont surgonflés, la tenue de route d’une voiture peut en être affectée. Une mauvaise pression peut également entraîner une usure plus importante et inégale des pneus. Cela signifie qu’ils doivent être remplacés plus souvent et que la voiture consomme plus de carburant. Consultez le manuel de votre voiture pour confirmer la pression correcte des pneus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code